credit Chloe Kritharas-Devienne - concert AMJ - les amis de la musique juive - Friends of jewish music

Dafné Kritharas & Paul Barreyre
Chants de la Méditerranée...
dimanche 8 mai 2022 à 17h
Beit-Gil - synagogue libérale - Genève

Texte de présentation
musique

Paul et Dafné vous invitent à voyager entre chants judéo-espagnols et chants grecs, avec une touche de poésie française.
Le duo sillonne l'Europe du Sud, les Balkans et l'Anatolie, s'agrippe aux chansons qui le touchent, fusionne avec elles et les répand un peu partout où il passe. Chaque interprétation naît de leur rencontre avec le public, de la taverne d'une île perdue en Mer Egée aux grands festivals internationaux.
Dafné chante d’anciennes mélodies issues de Grèce, des Balkans et d'Asie Mineure. Sa voix ondule et vibre entre les paroles, exprimant tour à tour douleur, douceur ou malice. On l’écoute comme on plongerait dans une mer tourmentée.
Laissez-vous porter par le courant…
Née à Paris d’un père grec et d’une mère française, Dafné Kritharas puise son inspiration au carrefour de l’Orient et de l’Occident.
Elle a été bercée dès son enfance par les chants judéo-espagnols qu’interprétait sa cousine, la violoncelliste Bahia El Bacha.
Le chant comme mode d’expression de l’intime s’est très tôt imposé à elle comme une évidence. Elle chante en grec et judéo-espagnol, mais aussi en serbo-croate, espagnol ou turc, au fil de ses découvertes et de ses voyages avec son compagnon le guitariste, auteur-compositeur Paul Barreyre.
Paul a commencé la musique avec le jazz, l’improvisation qui surgit pour surprendre le public. Ses doigts dansent sur les cordes au rythme des émotions de sa partenaire, deux voix qui se mêlent et se démêlent. Auteur, compositeur et chanteur, il peut aussi dévoiler ses textes dans des chansons pleines de poésie, pour beaucoup inspirées de rythmes et mélodies moyen-orientaux.

"...Parallèlement aux chants grecs, j’entends les chants judéo-espagnols depuis l’enfance : ma cousine Bahia El Bacha nous a beaucoup gardées, ma sœur et moi, quand nous étions petites. Elle est chanteuse et violoncelliste, sa grand-mère était une grande chanteuse libanaise d’origine juive séfarade. Bahia nous chantait La Rosa Enflorece, Durme Durme, Morenica et Hija Mia pour nous endormir…
Je me souviens de cette langue que je ne comprenais pas mais qui était si douce à mes oreilles, de ces mélodies qui me touchaient profondément, associées à quelque chose d’à la fois très tendre et ensorcelant. Ces chants se sont ancrés en moi, je les fredonnais souvent pendant mon enfance. Plus tard, je les ai cherchés sur internet et j’ai été très émue de les retrouver, interprétés à travers un nombre infini de versions, ça a réveillé quelque chose de fort en moi.
J’ai également découvert certaines chansons judéo-espagnoles dont la mélodie m’était parfaitement familière car elles étaient identiques à des chansons grecques de Rebetika ou de Smyrneïka des années 1910, 1920 & 1930 ! J’ai trouvés passionnants ces jumelages, sculptés par cette cohabitation commune sous l’Empire ottoman où la communauté judéo espagnole était particulièrement ancrée à Salonique, Smyrne et Istanbul.
À l’un de mes concerts est venu François Azar (mon actuel producteur du label Lior éditions), qui m’a alors proposé de venir prendre des cours de judéo-espagnol au Centre Medem, et m’a donné l’occasion de découvrir l’immense répertoire judéo-espagnol existant, d’en connaître l’histoire et la signification, la poésie derrière chaque mot. C’était assez émouvant car j’ai découvert plein d’anciens enregistrements, par exemple la Rosa Enflorece interprétée à la lyre grecque dans les années 1920 à Thessalonique, sonnant presque comme un Smyrneïko. Aussi un grand nombre de chants interprétés par des grands-mères judéo-espagnoles, qui m’ont rappelé les grands-mères grecques, c’était vraiment touchant. Parfois on reconnaît un mot grec, un mot turc…
J’ai même eu accès à un recueil de poèmes judéo-espagnols de Bosnie de la poétesse Clarisse Nicoïdski, que j’ai mis en musique dans mon deuxième album (Si me Davas Tus Ojus).
Ce répertoire est très riche et métissé, tous ces chants et ces cultures hérités de l’époque de l’Empire ottoman sont liés entre eux, qu’ils soient grecs, judéo-espagnols, turcs, balkaniques ou arméniens !"
tiré de : toutelaculture.com


AMJ 8.05.22 - Chants de la Méditerrannée - Dafné Kritharas & Paul Barreyre

L'organisation de ce concert est rendue possible grâce au soutien des membres de l'association AMJ.

Réservations :
Arlette Avidor : +4176/226.96.92
Pour tous renseignements ou contact :
Dann-Olivier Alfandary 20 rue Barthélémy-Menn, CH-1205 GENÈVE +4122/320.86.28
Catherine Demolis Tacchini 30 chemin Adolphe-Pasteur, CH-1209 GENÈVE +4122/734.80.46
AIDEZ AUX ACTIVITÉS D'AMJ - DEVENEZ MEMBRES !